29 septembre 2006

Joseph Kabila: Uranium à vendre


République démocratique du Congo

Uranium à vendre

Difficile de savoir précisément combien de mineurs clandestins sont morts à Shinkolobwe le 8 juillet dernier. La Mission des Nations unies au Congo (Monuc) s'est vue refuser l'aide qu'elle proposait à l'annonce de l'accident sur le site katangais, à quelque 120 kilomètres de Lubumbashi. D'ailleurs, officiellement, la mine est fermée depuis le début des années soixante. Cela n'empêche pas les «casques» d'uranium congolais de servir d'unité de valeur dans la région, en particulier depuis 1997 et le retour de la guerre au Congo, selon l'observatoire international indépendant des ressources naturelles Global Witness ( http://www.globalwitness.org). Et outre le minerai de Shinkolobwe, des déchets radioactifs seraient également en vente libre au Congo.

par Monique  Mas

Article publié le 26/07/2004 Dernière mise à jour le 26/07/2004 à 16:57 TU

En savoir plus:
Lire le rapport de Global Witness (format PDF): http://www.globalwitness.org/reports/download.php/00141.pdf

Posté par cnrdoc à 05:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Joseph Kabila: Uranium à vendre

Nouveau commentaire